• Un seul Dieu

     

    Et non, nous ne sommes pas des parties de Dieu, car Dieu est l'Esprit, insécable.

    Dieu s'est incarné en le Christ, car la chair a quelques propriétés intéressantes.

    Le corps du Christ est un jeu de miroirs, un univers à part entière.

    Chaque entité vivante auprès de lui est un reflet de lui.

    Elle est vivante à part entière, puisqu'elle est lui dans d'autres conditions de vie.

    Mais quand le Christ en arrive à devoir mourir, il meurt à nouveau.

    Tout comme chacun de ses reflets, d'ailleurs, il n'y a pas d’échappatoire.

     

    La dernière étape de la vie charnelle, c'est un monde qui se renverse et s'écroule.

    C'est un Empire qui marche "sur la tête", comme je le vis maintenant.

     

    La première étape de la mort, c'est la première résurrection.

    Le corps du Christ est mort, mais pas l'Esprit, qui est toujours dedans.

    Et l'Esprit se reflète toujours dans les autres êtres vivants, pour leur prêter vie.

    Mais le monde repart à l'envers.

     

    Au commencement, le corps du Christ s'était assemblé dans sa matrice maternelle.

    Puis, il n'a cessé d'imploser de son vivant, jusqu'à la mort de ce corps.

     

    Pendant qu'il se décompose lentement, l'Esprit, lui, va renverser les injustices.

    A priori ignorant du fait qu'il est mort, le Christ n'a plus qu'à vivre.

    Les Justes prennent le pouvoir dans tous les domaines de sa vie.

    Et les injustes, soumis malgré eux, prennent les raclées qu'ils méritent.

    Ils n'ont rien a dire, les impies, car ils ont obtenu le Paradis qu'ils voulaient.

    Ils voulaient faire le mal ? Ils peuvent enfin se frapper entre eux.

    Tout le monde est maintenant potentiellement heureux.

     

    Puis quand le monde n'est plus capable de se reproduire,

    Que le corps du Christ est par trop parsemé dans la terre,

    Que plus aucun atome ne se reconnait dans ce corps,

    Le Christ n'est plus qu'Esprit, il est Un, et il est Dieu.

     

    Il peut alors décider de sa prochaine Création,

    En tenant compte de ce qu'il a vécu dans son incarnation précédente,

    Car il est l’Éternel.

    « Le billard fouQuestions de trop »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :