• Un puissant Diable entre Dieu et moi

    A force de m'observer en train de monter du palier terrestre de ma tête vers ses Cieux, puis de redescendre bien malgré-moi vers son Enfer, j'ai l'impression de voir les forces en présence dans ces trois royaumes, d'en comprendre les mécanismes.

    Il y a, d'abord, un genre de météo, faite de vents ascendants ou descendants, que je peux voir aussi comme des engrenages, qui m’entraînent, quoi qu'il en soit, vers le haut, de manière plus salutaire que je ne peux le mériter parfois, ou vers le bas, malgré tous mes efforts pour me maintenir à la hauteur de mes valeurs. On pourrais appeler cela le Chaos, un bordel prédéterminé et invariable, qui me force à suivre un parcours de haut en bas et de bas en haut dans ma tête.

    Il y a ensuite ma Foi, qui peut m'aider à monter plus vite, ou à descendre plus lentement, mais certainement pas à éviter de monter ou de descendre, quand cela est prévu. Il n'y a point de miracles quand on est confronté au Chaos.

    Au sommet des Cieux, motivant ma Foi, il y a tour à tour tous ceux en qui je peux croire sur le moment pour m'élever. Dieu, l’Éternel, Jésus, Allah, des Saints, des membres de ma famille qui sont décédés et intercesseurs, etc.

    Mon père a sûrement raison : "Croire en quelque chose mais croire !".

    Mais dès que leur rôle a été rempli, que mes portes-bonheur m'ont aidé, influençant jusqu'à tous ceux qui m'entourent dans ma vie, et dès que j'ai atteint le Ciel, le sommet de ma Foi, et toute la chance que cela implique, ma conscience semble se broyer contre les parois Célestes. Je perd progressivement Foi en ceux qui m'ont aidé à m'élever une fois de plus, d'une manière ou d'une autre. Et j'essaye de retrouver de nouveaux appuis pour ne pas retomber, mais sans succès.

    Le cycle de la descente recommence. La colère m'anime de plus en plus malgré moi. Et plus je descend, plus je suis damné et impuissant. Je redeviens malchanceux, et pas seulement selon mon point de vue. Car toute chose autour de moi semble être animée plus ou moins par les même mécanismes, et de la même manière.

    En bas, ceux que j'aime semblent me haïr. Et à ce moment là, tant que je n'aurai pas touché le fond assez longtemps pour entamer la remontée, je devrai me contenir, me préserver tant que possible de les haïr moi aussi.

     

    Ah, si je pouvais comprendre ce mécanisme, j'aurais pénétré les voies du Ciel.

    Mais même si j'y arrivais, pourrais-je au moins en tirer le moindre avantage ?

    « EtrangeHeart State »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :