• Un pas vers les Miracles

     

    Intention ("opinion"), du Latin Intentio ("action de tendre", "application de la pensée", "attention", "effort vers un but", "intention", "intensité")

     

    Une intention accompagne un geste par l'accord de la pensée. N’avoir aucun doute de la réussite permet de réussir, si et seulement si aucune certitude contraire n’entraîne le doute.

     

    (Exemple : je ne m’envole pas car je suis certain que je ne peux pas m’envoler par la manière que j’imagine)

     

    Et il est impossible de se mentir à soi-même pour dévier nos intentions. Mais il est, par contre, tout à fait possible de trouver dans quel contexte nous n’avons ni doutes, ni certitudes contraires.

     

    L’effet de l’intention va bien au-delà des gestes, jusqu'aux conséquences ciblées. Il est tout à fait possible de tirer à l’arc en ayant l’intention de réussir. Puis, au moment où la flèche part, de douter une fraction de seconde, au risque d’échouer, avant d’avoir la certitude qu’il n’y a aucun doute sur le fait que la flèche va toucher au but. Dans ce cas, le but peut être finalement atteint par la flèche, selon les circonstances internes et externes.

     

    La chance du débutant pourrait provenir du fait qu’il ne doute pas, mais surtout qu’il n’a aucune certitude qu’il va échouer.

     

    Rien ne se fait sans intentions dans l’univers. Toute intention perdue par soi est récupérée par d’autres, que ce soit d’autres humains, ou d’autres vies ou phénomènes microscopiques, voir macroscopiques.

     

    L’intention, c’est l’œil qui regarde ce qu’il doit voir, en fonction de ce qu’il croit devoir voir. Pour pouvoir voir ce qu’il veut voir, c’est-à-dire un miracle, l’œil doit donc n’avoir aucun doute sur ce en quoi il croit. Croire, c’est n’avoir aucun doute. Mais douter, c’est être sûr du contraire, à tort ou à raison. On peut être sûr de ne pas pouvoir faire quelque chose, et ignorer avoir la capacité de le faire.

     

    Une intention dépend donc non pas d’une absolue vérité, mais plutôt de l’opinion que l’on se fait du monde, qui nous impose notre vision de la réalité.

    « L'indéfini, le fini et l'infiniPink Floyd - Goodbye Blue Sky »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :