• Triste constat

    Rien de ce que j'ai pu dire ou faire dans ma vie,

    Rien de ce que j'ai pu lire ou écrire,

    Rien de ce que j'ai entendu,

    Et rien de ce que les autres ont pu faire,

    N'ont pu améliorer nos conditions de vie.

     

    Tout a changé sans cesse, mais tout cela revient à la même chose.

    Que l'on soit riche ou pauvre, grand ou petit,

    Le bonheur n'est qu'une courte illusion, qui clignote decrescendo,

    Et ce pour tout le monde, et pour toute vie.

     

    Force est de constater que tout le monde s'exprime dans le but de changer le monde,

    Car le monde déplaît à tout le monde,

    Et que tout le monde souhaite au moins son propre bonheur,

    Mais que rien n'y fait.

     

    Inutile de chercher une solution, car personne, je dis bien personne,

    Ne détient la clé du bonheur.

     

    Et même la mort ne nous libérera pas de ce mal qu'est la vie,

    Car je doute qu'il y ait le moindre échappatoire à ce bug :

    Tout ceci n'est que mal infini.

     

    Et même les faiseurs de malheurs souffrent et souffriront,

    Quoi qu'ils prétendent, quoi qu'ils aient l'impression de maîtriser.

     

    Plus haut s'envoleront les aigles, plus dure sera la chute !

     

    C'est la plus triste nouvelle, le plus triste constat de ma vie,

    Mais même si je chercherai encore de l'aide je ne sais où,

    Je suis en cet instant assez lucide pour savoir que nulle aide n'existe,

    Que la vie nous tend la main et nous relève que pour mieux nous cogner.

     

    "The world is just illusion, trying to change you !", VNV Nation.

    « Deux "amis" se rencontrentOudjat incomplet »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :