• Les extra-terrestres existent-ils ?

    Si l'on part du principe qu'au commencement, il n'y avait que Dieu,

    Si l'on admet que Dieu est l'Unité de temps et d'espace,

    Si l'on admet que dans cette unité, le temps et l'espace ne font qu'Un,

    Si l'on admet qu'en Dieu, matière et esprit ne font qu'Un,

    Et si l'on admet enfin que Dieu est l'infini le plus Unique,

     

    Alors :

     

    Chaque être vivant est une distorsion de Dieu.

    L'être humain, par exemple, est une séparation en deux de Dieu.

    Nous sommes Dieu séparé en espace et en temps.

    Nous sommes Dieu séparé en matière et en esprit.

    Tout ce que nous observons de nous-même est forcément séparé en deux.

    On pourrait dire qu'il y a le sens, le contre-sens, et le changement de direction.

    (Une direction, en mécanique, est une droite, que l'on ne peut parcourir que dans deux sens)

     

    Ce qui différencie les êtres humains entre eux, c'est :

    La quantité de directions spatiales que nous avons chacun exploré en fonction du temps qui nous est imparti.

    Le sens que chacun de nous a attribué à chaque direction.

     

    L'homme perçoit les animaux comme similaires à lui.

    Nous pouvons imaginer que tout obéit à la même règle de séparation de l'espace et du temps.

    Mais mis à part quelques mots que nous pouvons échanger avec certaines espèces, nous sommes seuls dans notre humanité.

    Nous ne pouvons considérer qu'un animal est un  humain, même si souvent, certains animaux se comportent mieux que nous.

     

    On peut dire que nous percevons le monde qui nous entoure comme séparé en deux, rempli de symétries approximatives.

    Mais ceci n'est peut-être que notre vision des choses, c'est peut-être seulement nous qui séparons les choses en deux.

    Peut être que certains animaux, végétaux ou autres, perçoivent les choses en les séparant en huit, ou en quinze, ou en 127875 !

    Et dans ce cas, ils ne nous nous voient pas en symétrie, comme si nous étions Dieu séparé en deux.

    Au contraire, il nous voient avec les mêmes règles qu'ils se voient eux-même.

     

    Il n'y aurait donc que l'humain qui est Dieu séparé en deux.

    Les autres entités seraient Dieu séparé en plus ou moins de deux.

    Peut-être que nous avons plus de directions parce que nous n'avons que deux sens par direction.

    Toute autre entité ayant moins de directions pourraient avoir forcément plus de sens par direction, directions qui ne seraient plus des droites, alors ?

     

    Ceci montre comment d'un Dieu Unique on obtient toutes sortes d'espèces différentes, plus différentes qu'on l'imagine.

    Mais si l'on réfléchit, les humains sont eux-même différents, non ?

    En effet, ce qui différencie les humains sont les sens qui sont attribués à leurs directions.

    Mais je pense que tous les humains se séparent dans les même directions.

    Il existe toutefois une infinité de directions, puisque Dieu est infini.

    Mais en fonction du temps qui nous est imparti dans notre vie, nous ne donnons pas le même sens aux directions que nous (re)découvrons.

     

    Maintenant, je vais tenter de répondre à la question posée au départ.

    La terre est une exoplanète, c'est son espèce.

    Chaque exoplanète similaire à la terre est surement aussi habitée que la terre peut l'être.

    Mais tout comme les humains ne sont pas nés en même temps, n'ont pas le même âge, et ne croisent que ceux qui sont de leur époque, une exoplanète ne peut trouver une autre exoplanète avec une forme de vie qui nous ressemble que si elles sont toutes deux de la même époque.

    Je parle d'exoplanètes de la même époque, mais je ne sais pas trop ce que cela signifie par rapport à leurs habitants.

    Si je me base sur l'homme, il ne pourrait y avoir de la vie que nous pourrions croiser que sur des exoplanètes quasiment du même âge que la terre.

     

    Si je veux rencontrer ces gens, je dois donc :

    Soit voyager extrêmement vite,

    Soit voyager lentement en hibernation et calculer ma trajectoire.

    Dans ce deuxième cas, si je sais que je veux atteindre une exoplanète précise, elle doit être plus jeune que l'âge de la terre d'environs autant d'années que le voyage jusqu'à elle durera.

    Si il me faut cent mille ans pour aller sur une exoplanète précise, je n'y croiserai potentiellement de la vie que si cette planète est cent mille ans plus jeune.

     

    De même, si je veux observer s'il y a de la vie sur des exoplanètes avec un télescope capable d'y voir à la vitesse lumière, je dois regarder celles qui sont plus jeunes d'autant d'années qu'il y a d'années lumières qui nous séparent d'elle. 

    « Que sera le Jugement Dernier ?Observations sur Dieu »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :