• Le sentiment de justice

    La justice est relative, elle n'a rien d'absolu.

     

    Même si nos surmoi sont remplis du sens de la justice que l'on nous a appris enfants, il n'existe pas deux justices identiques.

    La justice des uns diffère donc de la justice des autres.

     

    Pour tenter de justifier le mot "justice", les politiciens se sont fait Rois, Empereurs, ou Présidents.

    Leur particularité est que ces hommes ont su amasser les foules en inventant des règles qui semblaient communément justes aux masses de gens.

    Ainsi, même si tout le monde n'a pas la même conception de la justice, de fil en aiguille, ils ont pu créer tout un système, avec des forces de l'ordre leur obéissant au doigt et à l’œil.

     

    Mais si vous regardez entre chaque pays, les lois diffèrent, démontrant ce que je dis.

    De même, regardez les nombreux contre-pouvoirs, politiques, mafieux, etc, qui amassent les foules dans chaque pays, et vous comprendrez à quel point le monde est divisé.

     

    L'objectif des gouvernements actuels ?

    Un unique gouvernement mondial, remplis de gens différents, assez tolérants pour s'accepter les uns les autres dans ce système, quelles que soient les inégalités.

     

    Mais beaucoup de choses clochent...

    Déjà, beaucoup trop de monde veut la place de Président mondial.

     

    Imaginez combien de personnes se battent dans les pyramides hiérarchiques pour obtenir la place de l'autre !

    Et les contre-pouvoirs veulent aussi le pouvoir, et progressent eux aussi !

     

    Et oui, le mot "justice", en vérité, ne veut pas dire grand chose quand on est seul.

    Les gens peinent à se soucier de la souffrance des autres, ils se soucient donc d'abord de la leur.

    Et quand ils souffrent, ils cherchent quel groupe va les reconnaître comme souffrants, dans le but que leur souffrance soit reconnue comme un injustice...

     

    Mais tout le monde n'a pas la même chance.

    Tout le monde peut être frappé de souffrances, sans que cela soit reconnu comme injuste.

     

    Tant que ce problème ne sera pas montré enfin du doigt, le monde sera en guerre, pour savoir quelle justice est plus forte que les autres.

     

    Les religions n'échappent pas à la règle.

    Pourquoi Dieu existe pour les croyants ?

    Parce que comme les politiciens reconnaissent rarement que les gens souffrent, certains se sont mis à croire en des forces divines capables de les protéger.

    Et malheureusement, la puissance du conditionnement du surmoi couplée au hasard, ont imposé l'existence d'un Dieu à ceux que l'on nomme maintenant "croyants".

    Pour eux, toutes les vertus ou vices qu'ils rêvent d'avoir, ce sont les dieux qui les ont.

    Ceux-ci sont donc leurs modèles, leurs exemples.

     

    Tout une arbre des croyances s'est créé, avec diverses ramifications.

    Pour certains Bouddhiste,  par exemple, Bouddha est l'homme atteignant la perfection de l'esprit.

    La réincarnation et le karma étant des moyens inventés pour prétendre à une justice pour ceux qui souffrent de leur vivant, sur l'étendue de l’Éternité.

     

    Tous ceux qui arriveront à surpasser ces intégrismes pourront voir où sont leurs failles religieuses : elles se situent là où le doute reste doute, là où rien n'est vérifiable.

    Et ô combien de politiciens ont profité de ces failles pour manipuler les gens afin de les englober dans leurs systèmes, dans leurs conceptions de la justice, ou devrais-je dire dans leur sectes ! (cf: Définition du mot "secte")

     

    Face au problème que pose le mot "justice", et face à ce qu'il a engendré (les religions, la politique et les hiérarchies), il ne reste plus grand espoir actuellement.

     

    La solution unique, à mes yeux, serait d'inventer une nouvelle façon de gérer le monde.

    Celle-ci ne devrait prendre en compte que le bonheur des gens, ainsi que l'éradication de tous leurs malheurs.

    Et il ne devrait pas y avoir une personne oubliée ou négligée, quelle que soit sa façon de concevoir la justice.

     

    Mais l'étroitesse d'esprit des gens moyens ne leur feront voir que tous les problèmes que tant d'amour suppose, et jamais ils n'iront jusqu'à réfléchir pour trouver des solutions.

    Quant aux systèmes déjà en place, qui peut les remplacer ? Et comment ?

    « Les loup-zeursRègne du Peuple »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :