• Le noyau central

    Pourquoi est-ce que je suis vivant alors que je souffre tant ?

    Ce n'est pas parce que j'aime la vie, mais j'aime ce qu'elle pourrait-être de bien.

     

    Imaginons que j'ignore ce désir de vivre une vie que je n'aurai jamais.

    Qu'est ce qui me maintient en vie ? C'est la peur de ne pas survivre.

    Je pense que cette peur est née le jour où j'ai commencé à souffrir.

     

    Et imaginons que j'ignore la peur de ne pas survivre, qu'est ce qui me force à vivre ?

    C'est la peur de voir souffrir et mourir les miens, ceux que j'aime.

     

    Voici donc la preuve que mes raisons de vivre, c'est :

    1) La peur de perdre ceux que j'aime.

    2) La peur de les voir souffrir.

    3) La peur de mourir moi-même.

    4) La peur de souffrir moi-même.

    5) Le rêve d'une vie meilleure.

     

    Je note donc que si la mort et la souffrance n'existaient pas, cela ne me garantirait pas que j'ai envie de vivre.

    Ma vie est donc avant tout un besoin, pas une envie.

     

    Je comprend pourquoi cela fait longtemps que je n'ai pas envie de la vivre :

    Mon unique rêve est irréalisable !

     

    Qui pourra remplacer le besoin par l'envie ?

    « Les limites mathématiques du tempsS.O.S »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :