• Le jour recouvre la nuit

    Dans le monde matériel, il n'y a que la nuit que l'on puisse voir l'univers.

    On lève la tête vers le ciel, et l'on voit tellement de soleils, d'étoiles si distantes.

    On remarque que l'on observe l'univers de son intérieur.

    Science et illumination nous révèlent aussi que,

    Toute entité qui observe l'univers de par sa raison en est un centre.

    Cela s'explique par les théories actuelles sur son expansion.

     

    Le jour nous cache la vue de notre univers.

    Cet univers que nous voyons de l'intérieur, matériellement.

    On peut en conclure que la lumière nous révèle un monde extérieur et spirituel.

    La lumière correspond à la raison et à la connaissance.

    Les ténèbres correspondent-ils alors au cœur de l'homme ?

     

    Le cœur de l'homme, s'il s'arrête, emporte la raison dans la mort.

    Sa raison, si elle s'arrête, le rend fou, mais il reste vivant.

    La raison repose donc sur le cœur.

    Et si le cœur est ténèbres, et la raison lumière, ceci ne l'est que dans le matérialisme.

     

    Quand je regarde l'univers matériel la nuit, de part mon esprit,

    Que plus aucun voile ne le recouvre,

    Je vois donc les raisons de tous les vivants,

    Illuminant mon cœur Unique.

     

    Dans la matière, mon cœur est le vide, et aussi le presque vide.

    Il est ténèbres, Unique.

    Il voit et contient les autres vivants.

    Mais les autres êtres vivants sont les lumières séparées de ma raison.

    Leur séparation et leur inunicité fait d'eux des êtres prisonniers du temps.

    Et par la même occasion, à eux tous, ils sont ma raison charnelle.

    Ma raison charnelle fait de moi un prisonnier du temps.

     

    Dans le spiritualisme, le cœur est donc Lumière, seule substance et Unique.

    Et la raison est faite d'esprits, vides de substance, remplis de ténèbres.

     

    De l'autre côté du Vivant, si autre côté il y a, je suis donc une Lumière :

    Une Lumière de la taille de l'univers, remplie de raisons vivantes.

     

    Ces raisons vivantes sont les êtres que je veux garder avec moi.

    De l'autre côté, je deviens Celui que je veux être,

    Et je ne suis plus Celui que l'on a fait de moi.

     

    Ceux qui m'ont déçu ne verront pas ma Lumière, ils ne me verront pas.

    Car je perdrai une partie de ma raison, celle qui ne me convient pas.

    Et pour rééquilibrer ma Vie, je retrouverai ceux que j'ai aimé, qui avaient disparus.

     

    C'est comme cela qu'est mon univers, de l'autre côté.

    « Musique !L'épouse, extraite de l'époux »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :