• De la puissance du surmoi

    Il est difficile de reconnaître le moi qui s'exprime.

    Et le distinguer du surmoi est encore pire.

    Surtout quand on ignore que l'on a un surmoi.

     

    Le premier pas à faire est donc de se cultiver.

    Et le deuxième est de se connaitre.

    Jusqu'à bien distinguer le moi du surmoi.

     

    Depuis quelques jours à peine, je parle à mon surmoi.

    Je reprogramme petit à petit ce qu'il est devenu au fil du temps.

    Et je découvre ce qu'il est en vérité.

     

    Tout jeune, je l'ai pris pour Dieu, alors il a joué ce rôle.

    Il me protégeait et me punissait.

    Je l'ai ensuite pris parfois pour le Diable, alors il a alterné les deux rôles.

     

    Plus je me suis enfoncé dans cette folie, plus les rôles se sont mélangés :

    Dieu devenait le Diable, et je devenais malchanceux.

    Tout ce qui m'entoure devenait mauvais, du moins en apparence.

     

    Heureusement, j'ai voulu survivre, alors je me suis accroché.

    J'ai commencé à lire les bons livres, même si cela a pris du temps.

    C'est un réel coup de chance, mais le combat ne fait que commencer.

     

    Si je m'exprime par le moi, le surmoi m'imite.

    Quand je me gère en manuel, il me gère en automatique.

    Je l'entend, maintenant, parler à ma place.

     

    Mais je ne le considère pas comme un ennemi.

    Je l'intègre totalement à ma personne.

    Et j'observe quand c'est lui qui parle.

     

    A chaque instant où ma conscience s'affaiblit, il mime tout ce que j'ai pu dire dans ma vie.

    Il répète aussitôt tout ce que j'ai entendu, ou que j'ai imaginé dans des moments de folie.

    Un véritable perroquet tout-puissant, qui comble les vides de mon esprit.

     

    Mais je ne sous-estime pas sa puissance pour le moment.

    Je sais qu'elle va au delà de ma propre personne.

    Et qu'elle peut m'attirer le courroux de n'importe quelle entité.

     

    Le surmoi peut me rendre maladroit, avec les gens et avec tout ce qui m'entoure.

    Et je le soupçonne de pas mal de choses, sans preuves pour l'instant.

    Alors je l'étudie et je le reprogramme, comme je l'ai dit.

     

    Ne sous-estimez pas la puissance du surmoi !

    Mais rappelez-vous que c'est le moi qui commande.

    Alors changez ce qu'il y a à changer, l'esprit positif.

    « La Grande Division MondialeRemerciements »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :