• Correction du Diable

    Le Diable, c'est notre système nerveux. Il perçoit assez correctement les anomalies dont il doit nous informer. Mais sa manière de nous en informer n'est pas assez précise : elle est donc souvent démesurée.

    Nous ne devrions souffrir que quand la mort nous menace vraiment. Quand nous nous cassons un membre, ou que nous choppons un rhume, nous devrions avoir juste une informations visuelle avec une couleur parlante dans l'angle de notre vue, nous informant du pourcentage de danger mortel.

     

    Comprenez qu'actuellement et depuis longtemps, tuer le Diable, c'est nous tuer nous-même. Mais si nous orientons notre technologie pour améliorer notre système nerveux, alors, nous avons une petite chance de souffrir moins, de ne pas réagir à outrance à chaque signal perçu, et de connaitre la paix !

     

    Note pour plus tard : Mettre en place une rustine Divine pour lier le Diable, en attendant. Pourquoi pas, par exemple, quand notre entourage nous envoie les premières impulsions qui nous mènent à la colère, pourquoi pas prendre l'habitude d'évaluer combien les gens sons énervants, sans s'énerver pour autant ? Cela nous permettrait peut-être d'apprendre partiellement à nous détacher d'une partie de notre impulsivité ?

    « Où est le mal ?Qui cherche espère ne pas trouver ! »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :