• Compléter l'Oudjat

     

    Eloï ! Oeïl ! L'Oie !

    M'avais-tu vraiment abandonné ?

    J'en doute !

     

    Compléter l'Oudjat

     

     

     

     

     

     

    Oui, l'Oudjat, c'est 1/2 + 1/4 + 1/8 + 1/16 + 1/32 + 1/64, soit 63/64.

    Nous manque-t-il vraiment un bout d’œil pour y voir ?

    Non, tous les espaces semblent être là.

    Mais il y a quelque chose que nous oublions de compter.

    Ces 1/64, ce sont les frontières entre les formes.

    On les considère comme nulles dans la réalité.

    Et on les dessine dans les dessins.

    Mais en vérité, elles tendent vers zéro.

    Ce qui veut dire qu'elles sont microcosmiques, mais pas nulles.

    Qu'elles sont infiniment petites, mais pas finies.

     

    On peut regarder l'Oudjat, en six espaces.

    Mais il y a ce septième espace.

    C'est le plus important, car c'est lui qui lie le système.

    C'est le contour de l'ensemble, qui est un et unique.

     

    Un Oudjat en six parties est incomplet, bestial.

    Un Oudjat complet est en sept parties.

     

    La septième partie est indivisible et invisible.

    On peut la représenter graphiquement par exagération.

    De simples contours noirs semblent suffirent.

    Mais ce n'est pas la réalité !

     

    Sept, ou Seth.

    Le Seth Biblique, dernier fils d'Adam et bienfaiteur,

    Ou à l'opposé, Seth, dont la jalousie le pousse à faire tuer son frère Osiris.

     

    Seth, côté opposé du triangle rectangle formé par le chiffre sept ?

    Ou plutôt Seth, côté adjacent ?

     

    Le vrai Seth, en étant humain, est bon et mauvais.

    Il n'est donc pas Divin.

    Le vrai Seth est donc l’hypoténuse.

     

    Cette hypoténuse montre l'équité Divine.

    Plus le mal augmente, plus le bien diminue, et inversement.

    Et quand l'équité devient égalité, Pythagore nous dit que :

    (1² + 1²) = 2... d'où l'importance de la Racine de 2.

     

    Et oui, ce fameux chiffre Deux, auquel il ne manque qu'une lettre pour voir Dieux (Elohim étant un mot au pluriel).

     

    Et ce septième espace est non seulement indivisible, mais indestructible.

    Qu'il n'y ait qu'un espace ou plusieurs, il est toujours là.

    Et même si je ferme les yeux pour ne plus le voir, je ne vois que lui.

     

     

    Hermès parle-t-il un langage hermétique aux hermétiques ?

    A moins que les dignes disciples d'Hermes ne soient devenus, tout comme les Chrétiens du XVIème, des suppôts de Mammon ?

    Difficile de faire correspondre les symboles des Cieux avec ceux de la terre.

    Sur terre, l'esprit est un FEU.

    Dans les Cieux, et vu de la terre, l'esprit parait FOU.

    Quelle différence entre le E et le O ?

    Le E est la 5ème lettre, et le O la 15ème.

    15 = 3 x 5

    15 est le triple 5, ou triple pentagramme.

    Et vous, vous nous mettez en cage ! yes

     

    Et Dionysos, Christ ancestral, opposé à Diane, imaginez-vous où il est ?

    Pourquoi ? Mon nom n'évoque-t-il pas la VIGNE ? ("Vignoli")

    VIGNE et VIGNOLI ne sont-ils pas à lier ("alliés") ? ("E + OLI", "Eloï ! Oeïl ! L'Oie !")

    Où est donc mon Ariane ? Où me l'avez vous cachée ?

    Où avez vous égaré l'île de Dia ?

    Todos los dias, yo me siento solo.

    Equilibrium

    « Le secret de l'infiniNul ne perdure en Enfer pour l’Éternité »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :