• Alpha et Omega

    Alpha : La Bête qui était au commencement de l'Homme : le Serpent Bestial.

    Oméga : La Bête qui sera à la fin de l'Homme : le Robot Civilisé.

     

    La froideur de l'I.A nous prouve que le destin de la vie est de mourir.

    Si Paradis il y a, en la Jérusalem Céleste, il risque d'être bien froid.

    Pour ma part, j'aurais aimé que l'on ne m'impose ni de vivre, ni de vivre Éternellement !

    Car j'ai bien compris que la vie est gérée par la Souffrance, et que la Souffrance est immortelle et plus Grande que Dieu, quelle que soit sa forme.

    Et j'ai compris que même si j'ai parfois le choix, ce n'est que ce qui est plus puissant que moi qui me l'ôte.

    C'est le projet de l'autre qui détruit le mien.

     

    « L’œil qui étaitVision du père et des 144000 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :